Fibroscopie

Imagerie médicale et interventionnelle N. f. * fibro : du latin fibra, ae : filament ; * scopie : du grec skopein, {-scope, -scopie, -scopique}, regarder. Le fibroscope ou endoscope (ou fibroendoscope) est un appareil utilisé pour réaliser les endoscopies. Il est formé d'une partie souple dans une gaine étanche, de 40 à 160 cm de longueur et de 5 à 12 mm de diamètre. Une lampe située à l'extérieur de l'appareil fournit une lumière froide qui est transmise par des fibres optiques. Le fibroscope possède aussi différents canaux qui permettent, selon le type d'intervention, d'insuffler de l'air, un liquide de lavage, d'aspirer des sécrétions, de faire passer des instruments souples : pince à biopsie, appareils de section, émetteur laser etc. Le fibroscope peut passer dans des tubes formant des angles grâce à un système de câbles intégrés. Dans la fibroscopie bronchique, le praticien introduit l'appareil jusque dans les bronches, visualisant ainsi les parois. Des prélèvements sont possibles, ainsi que le recueil d'éventuels germes par LBA (lavage broncho-alvéolaire). Un autre examen : la fibroscopie œso-gastro-duodénale permet de voir l'intérieur de l'œsophage et, si nécessaire, de l'estomac et du début du duodénum. Dans ce cas également, de petites interventions sont possibles. On peut même placer une sonde échographique au bout du fibroscope. Adj. : fibroscopique ou fibroendoscopique : qui se rapporte à la fibroscopie.