Hyperkinésie réflexe

Neurologie, cardiologie N. f. * hyper : du grec huper {hyper-}, au-dessus (anatomie) ou supérieur à la normale, en intensité ou en quantité ; * cinésie, kinésie : du grec kinêsis {-cinèse, kin-, kinési-, -kinèse}, mouvement ; * réflexe : du latin reflectere {-réflexe}, retourner vers. L'hypercinésie (syn. hyperkinésie) peut se définir comme une amplitude excessive des mouvements ou une fréquence anormalement élevée de ces mouvements. Dans certaines affections neurologiques, l'hypercinésie est le fait que le patient fasse des mouvements involontaires incontrôlés. On parle aussi d'hyperkinésie dans certains tests cardiaques (notamment dans les tests d'effort sur tapis ou sur vélo), lorsque le rythme cardiaque est supérieur (tachycardie) à ce qui est attendu compte tenu des caractéristiques physiologiques du sujet comme le poids, l'âge par exemple. Il existe une autre forme d'hyperkinésie, qualifiée de réflexe (ou signe de Claude) et qui se traduit, chez des personnes hémiplégiques, par des mouvements réflexes qui se produisent au niveau de membres paralysés. Cette hyperkinésie réflexe est toujours un bon signe précoce quant à une future récupération de l'activité fonctionnelle motrice du membre concerné. On connaît de nombreuses affections dans lesquelles apparaissent des mouvements de type hyperkinésie, comme les chorées (dont celle bien connue de Huntington), les tics, les tremblements, les TOCs (troubles obsessionnels compulsifs), entre autres.